AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

« sometimes people matters » — h.panettiere & a.pettyfer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
avatar
Sephora Q. Richardson


♣ posts. : 438
♣ age. : 26
♦ old year. : twenty honey
♦ love. : maybe... him
♦ district. : #315 — Brooklyn

People's paradise
« my affinities »:
« info ou intox ? »:
« Quelque chose a dire ? »: j'veux du nutellaaa *sbaff*

MessageSujet: « sometimes people matters » — h.panettiere & a.pettyfer Lun 2 Nov - 2:40


      LOGAN Sara
      « to be someone else »Richardson




©️ barda-doll
hayden panettiere
négociable ? :difficile mais proposez toujours
Citation :

    logan sara richardson
    19 ans stylisme célibataire libre
    C’est dans l’Upper West Side que la jeune Logan a grandit et qu’elle vit encore avec sa mère, où plutôt vivait. Nait d’un couple pas très légale, Logan apprendra alors à neuf que son père n’était autre qu’un menteur et manipulateur qui était déjà marié à une mannequin et qu’il avait déjà une fille d’un an l’aînée de Logan. La jeune fille grandira en haïssant son père et en faisant de son mieux pour aider sa mère qui se trouve n’être qu’une simple serveuse d’un grand restaurant de l’Upper East Side. Jeune fille appliquée depuis son plus jeune âge, lorsque Logan entreprend quelque chose elle se donne toujours à fond et va le plus souvent jusqu’au bout, tant que rien ne l’arrête elle ne s’arrête pas. Passionnée par la danse, Logan a tout d’abord rêvé de devenir une grande danseuse avant de se blesser au genou, faisant partir son rêve en fumée aussitôt. Bien qu’elle rêve depuis toujours de paillettes et de gloire, Logan a tout de même les pieds sur terre et puisqu’elle ne veut pas demander d’aide à son père pour ses études, Logan sait qu’elle devra se débrouiller par ses propres moyens afin d’arriver à ses fins. Élève studieuse, Logan a donné tout ce qu’elle avait pour parvenir à rentrer à Columbia avec une bourse et elle fut bien heureuse d’y parvenir. La seule petite chose à laquelle elle ne s’attendait pas était de tomber sur sa demi-sœur en arrivant, en même temps deux Richardson dans la même université on fait vite le lien, mais alors qu’elle croyait sa sœur horrible, Logan s’est vite rendue compte qu’elle avait de nombreux points communs avec elle. À présent étudiante en stylisme, Logan espère bien réaliser son rêve et lancer sa propre ligne de vêtements lorsqu’elle aura terminé, un rêve de petite fille certes, mais un rêve qui pourrait bien devenir vrai.


    LOGAN — Ton portable vibre Quinn.
    SEPHORA — Oui je sais mais je n’ai pas envie de répondre.
    LOGAN — Il t’a trompé avec qui ? Je te jure que c’est pas moi !
    SEPHORA — Haha, très drôle ! Réponds si tu veux c’est ton père.
    LOGAN — Oooh… il veut peut-être te dire qu’on a une sœur ou un frère. Ou alors qu’il a de nouveau deux femmes, tu penses à quoi ?
    SEPHORA — Mmm… et bien tes frites m’ont l’air super bonnes dis donc !
    LOGAN — Oui je suis tout à fait d’accord avec toi… tiens j’ai plus faim.

    Logan et Sephora c’est d’abord une histoire assez triste d’un père qui joue une double vie et qui brise les deux. C’est par la suite une rencontre dans la même université menant à une grande complicité. Pour aller dans le clair Logan et Sephora sont demi-sœurs puisque leur père a eu deux femmes en même temps et ce fut à dix ans pour Sephora et neuf pour Logan qu’elles apprirent la vérité mais ce ne fut qu’à l’université qu’elles firent leur première rencontre. Plus proches qu’elles ne l’auraient pensées, les deux sœurs sont souvent d’accord lorsqu’il s’agit de rendre la vie de leur père infernal et puis c’est un rêve en commun : Logan en styliste et Sephora qui sera sa photographe.


Dernière édition par Sephora Q. Richardson le Lun 2 Nov - 3:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sephora Q. Richardson


♣ posts. : 438
♣ age. : 26
♦ old year. : twenty honey
♦ love. : maybe... him
♦ district. : #315 — Brooklyn

People's paradise
« my affinities »:
« info ou intox ? »:
« Quelque chose a dire ? »: j'veux du nutellaaa *sbaff*

MessageSujet: Re: « sometimes people matters » — h.panettiere & a.pettyfer Lun 2 Nov - 2:43


      Carter james
      « try to keep me away... good luck honey »Bennett




©️ aurelie
alex pettyfer
négociable ? : pareille, difficilement
Citation :

    carter james bennett
    20 ans photographie célibataire libre
    Carter fait partie des enfants chanceux né dans la bonne partie de New York. Fils de deux photographes, le jeune homme a grandit dans ce monde et baigne dedans depuis toujours sans en être gêné. Fils uniquement, ses parents ont toujours fait en sorte d’être présents pour leur unique enfant même si parfois leur travail demandait qu’ils aillent loin de lui pendant un temps imprécis. C’est d’ailleurs grâce au travail de ses parents que Carter a autant voyagé et qu’il parle couramment anglais et français. Et puis ses parents eurent une occasion en or de réaliser leur rêve en allant s’installer en Australie et bien sûr le jeune homme n’eut d’autre choix que de suivre ses parents et d’abandonner tous ses amis sans pour autant les oublier. Carter s’adapta plus rapidement qu’il le pensait au climat et à la manière de vivre australienne. Ce fut là-bas qu’il forgea le plus son caractère, devenant un garçon de moins en moins sérieux et toujours prêt à faire des folies et surtout à avoir de nombreuses conquêtes jusqu’au jour où ses parents lui proposèrent d’aller faire ses études à Columbia à New York puisqu’il avait été accepté, étrangement il accepta aussitôt. Ce n’est pas tant le fit d’être loin de ses parents qui l’attire dans New York, c’est bel et bien de pouvoir retrouver des personnes qu’il connait depuis tout petit est étudier la photographie dans la même université que ses parents, car il semblerait que ses parents lui aient donné cette passion, et Carter se révèle même plutôt doué.


    CARTER — Seph… c’est pas vrai tu peux pas faire attention ??
    SEPHORA — En même temps qu’est-ce que tu faisais derrière la porte ?
    CARTER — J’apprenais à compter ! Qu’est-ce que tu croyais que je faisais, je te cherchais.
    SEPHORA — Oui tu m’as trouvé, qu’est-ce que tu me veux ?
    CARTER — Wooh t’es plus douce habituellement…
    SEPHORA — Raah tais-toi idiot !
    CARTER — Ça va je plaisantais, j’ai besoin de toi pour un travail à rendre demain.
    SEPHORA — Bah voyons, allez viens me montrer.

    Carter et Sephora c’est une longue histoire entre eux. Ils se sont connus dans un camp de vacances lorsqu’ils étaient petits et sont vite devenus amis avant que Carter ne parte pour l’Australie. Sephora est restée pendant trois ans sans avoir de ses nouvelles et elle a vite tourné la page, ce qui n’a jamais été le cas pour Carter. Revenu à New York pour ses études, ils se retrouvent tout les deux dans la même « classe’ à la grande surprise de Sephora. Depuis ils sont pratiquement inséparables, disons que Sephora à dû mal à se passer du charmant jeune homme et inversement et après ça ils continuent à prétendre n’être que deux très bons vieux amis, sans doute est-ce vrai, ou alors ils se mentent à eux-mêmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

« sometimes people matters » — h.panettiere & a.pettyfer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
▬ O H M Y G O D ▬ :: ▬ TWO ; the people. :: « The . Scenarii » -