AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

braver les interdits, il aime ça •• private angel.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
avatar
Lukas E. Gold
come with me; in my bed

♣ posts. : 97
♣ age. : 24
♦ old year. : 18 years old.
♦ love. : smoke
♦ district. : n°231; Upper East Side.

People's paradise
« my affinities »:
« info ou intox ? »:
« Quelque chose a dire ? »: fuuck off.

MessageSujet: braver les interdits, il aime ça •• private angel. Ven 6 Nov - 21:06


    La journée avait été dure aujourd’hui, enfin, dure entre parenthèse. Après avoir sécher trois heures de cours ce matin, Lukas s’était pointé au lycée à dix heures, entrant dans la classe comme si de rien n’était. De toute façon les professeurs étaient habitués au caractère de ce gosse de riche et ne disaient plus rien à présent. De plus, Lukas s’asseyait au fond de la classe et soit il dormait, soit il faisait le con, mais malgré son mauvais comportement il avait tout de même des notes convenables donc les professeurs le laissaient faire. Hé puis, ils ne pouvaient dans aucun cas virer l’adolescent car son père avait prit l’habitude de faire un gros chèque à chaque trimestre. Lorsque la sonnerie de midi sonna, Lukas sortit du lycée pour aller fumer une clope et s’acheter un sandwich dans le snack d’à côté. Il en profita aussi pour passer quelques minutes à discuter avec des filles du lycée et voir ses potes.

    Finalement il décida de rentrer chez lui. Il n’avait aucune envie de retourner se faire chier sur une chaise pendant trois heures. Il monta donc dans un taxi qui le déposa devant son bâtiment. Il monta les marches deux à deux et déboula dans l’immense appartement. Bien qu’il partageait cet appart’ avec deux colocataires, l’endroit était assez grand pour en accueillir deux, même trois de plus. Voyant qu’il était tout seul, il entra dans sa chambre et alla prendre une douche. Aujourd’hui était une journée banale, un mardi banale. Lukas n’avait rien de prévu ce soir, ni demain soir et il allait sérieusement se faire chier. Poussant un soupir, il sortit de la douche et entra dans sa chambre. Il enfila un jean déchiré un peu partout et usé comme je ne sais pas quoi ainsi qu’un marcel blanc et une veste de costar noire. Il se dirigea vers la salle de bain et se fixa dans le miroir avec un petit sourire sur les lèvres. Il passa ses doigts dans ses cheveux ébène puis se lava les dents et sortit en faisant claquer la porte derrière lui.

    Une fois dans la rue, il entra dans un tabac et acheter un paquet de clope avant de se diriger vers le lycée. En route il fuma deux cigarettes puis s’arrêta à un passage piéton et attendit que le bonhomme passe au vert. Il sortit son gsm et écrit un texto.

    ‘ Hey Angel de mon cœur ; j’espère que tu n’a rien de prévu ce soir car je veux te voir. rendez vous sur le toit du lycée vers dix-huit heures trente. Si tu viens pas je te tue, promis : )

    Une fois le texto envoyait, il fourra son portable dans la poche de son slim et traversa la route. Il était presque seize heures ce qui donnait pile le temps à Lukas d’aller rendre visite à un ami avant d’aller sur le toit du lycée. L’anglais bifurqua et fit quelques mètres dans une petite ruelle avant d’entrer dans un magasin de tatouages. Il ne fit pas attention aux gens et entra dans la cabine où les gens se faisaient tatouer. Un homme d’environ vingt cinq ans était en train de faire un diamant sur la cheville d’une jeune demoiselle. Lukas sourit et posa sa main sur l’épaule de l’homme. Il se pencha vers son oreille et y murmura un truc. D’abord le tatoueur parut surpris puis il sourit et éclata de rire. Lukas le fixa et sourit à son tour avant de poser une petite liasse de billet sur la table et de disparaître dans l’arrière boutique. Il en ressortit quelques minutes après et salua le tatoueur avant de partir. Héé oui, Luke venait bien d’acheter de la drogue chez l’un des meilleurs fournisseurs du pays.


    Il était dix huit heures vingt et une quand Lukas poussa la porte qui donnait sur le toit. Il n’y avait personne. Les cours étaient finit depuis plus d’une heure mais l’adolescent avait toujours un double des clés du bâtiment sur lui et c’était très utile, surtout pour faire des petites fêtes. L’air frais le fit frissonner. Il s’avança et se pencha un instant vers le vide, observant les voitures qui passaient en bas. Finalement il s’asseyais sur le rebord et sortit des feuilles à rouler ainsi que du tabac. Il sortit son shit et se roula un beau petit joint. L’adolescent le mit à ses lèvres et l’alluma avant de tirer une taffe, puis une autre tout en savourant le bon gout qu’il avait dans la bouche. Il s’allongea carrément sur le rebord et fermât les yeux tout en continuant de fumer. A la fin du joint, Lukas allait surement être complètement déchiré, mais il avait l’habitude.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Angel V. Carlson
    DARK QUEEN ' « Come play with me. I'm your sid »


♣ posts. : 1215
♣ age. : 26
♦ old year. : { 20.5 years old
♦ love. : { Aimer est une faiblesse. La Haine est une force. Alors je préfere te hair, que t'aimer C, malgré que mon coeur te hurle tout le contraire que je peux te dire.
♦ district. : { #223 Upper East Side, in NY

People's paradise
« my affinities »:
« info ou intox ? »:
« Quelque chose a dire ? »: | Ne vous fier pas à mon prénom ..

MessageSujet: Re: braver les interdits, il aime ça •• private angel. Ven 6 Nov - 22:44


Fumer tue
« Alors pourquoi fumons-nous ? »a ce qu'on dit.



« A consommer avec modération ou presque... »




    ₪ Lukas Gold & Angel Carlson
    Toit,
    18h35





    ___________________


    11h00, université.



      La matinée. Comme tout élève qui se respectait, la jeune femme était leve ce mardi là, de bonne heure prenant du temps pour se préparer. Après avoir prit son petit dejeuné dans une tension que personne ne connaissait - il y avais ses trois collocataires dans la même salle et elle dut qu'a son sang froid pour ne pas s'engeuler de bon matin avec l'un deux ou avec les deux - , elle était partit sous la douche pour finalement, sortir une heure après, toute habillée. Fermant son sac de cours, Angel Victorienne Carlson était ensuite descendu les escalier, claquant la porte de l'entrée après avoir saluer sa cousine qui montait à l'étage, prenant sa voiture ensuite pour allez à l'université de New York où elle étudiait : Columbia. Arrivant sur les lieux, la jeune femme avait eu le temps de poser bon nombre d'affaire dans son casier personnel, saluer bon nombre de personne avant d'allez en cours. Cours qui l'ennuyait la plupart du temps, bien évidament.

      On pouvait donc voir actuellement, à onze heure tapantes après etre sortit d'un cours de droit passionnant - et ce n'était pas parce qu'elle s'était taper son professeur de droit alors qu'elle était mineure à l'époque - , dans les couloirs de l'université ayant l'intention d'allez à son cour de mathématique tant détester. Arrivant a quelque pas de la classe où l'enfer y regnait en maitre, une voix l'interpella la sortant dans ses envies de meurtre. Voix qu'elle ne reconnu que quand elle tourna la tête pour voir, qui l'avait aussi l'ennuyer alors qu'elle avait trouver comment tuer son professeur dans diverse tortures les plus inconnus que les autres, sans que personne ne sache que c'était l'oeuvre d'une Carlson douée en maths mais non passionné par la matière scolaire.

        HOMME ▬ Eh Carlson. Une voix fit tournée la tête de la présidente du conseil des élèves qui était en ce moment même en route vers son prochain cour. Maudissant les personnes qui ne pouvaient pas entendre quelque minutes pour lui parler, elle lanca un regard à la personne qui venait d'arrivé. Personne qui était nulle autre qu'un camarade de classe, qui vu au sourire de ce dernier, lui voulait surement demander quelque chose.
        ANGEL ▬ Oui ? Fut la seule réponse qu'elle lui donna alors qu'elle jeta un coup d'oeil vers la porte de la classe où bon nombre d'élève s'y trouvaient déjà. Elle esperait que sa chance légendaire ne soit pas envoler car elle ne voulait pas être en route sur ce cour ci. Et elle ne fut pas déçu, au contraire.
        HOMME ▬ C'est pour t'avertir que le prof de cet après-midi n'est pas là. Un simple signe de tête et il laissa miss Carlson.


      Souriant face a cette nouvelle qui lui permettait une après-midi de libre, elle entra dans la salle de cour, adressant un sourire mutin a son professeur avant qu'elle parte s'installer à sa chaise. S'y s'asseyant et sortant ses affaires de cour, elle se permit de jeter un coup d'oeil au tableau où le titre du cour y était installer. Et c'est avec un soupire de laissitude quand elle comprit sur quoi, ils allaient étudier, qu'elle entendit la voix de son professeur de mathématique faire son cours. Finalant sa chance légendaire partait a la vue d'equation où elle maudit interieurement, les heures de mathématique qu'elle avait, jusqu'a la fin de l'année scolaire ne pouvant pas les ratée, pour leur grand nombre.

      15h59, rue de New York


      Angel marchait depuis plusieurs minutes dans les rues de New York, sa ville natale, dans un pas fin lui attirant bon nombres de réactions. Envieuses et jalousent fut ses réactions et c'était surement pour cela, que miss Carlson abordait un sourire en coin, ne montrant aucun émotion sur son beau visage d'ange. La jeune femme, après avoir été en cour et se faire interpeller comme quoi, les professeurs de l'après-midi étaient absente, s'était dériger d'un ton ferme vers son appartement pour y partir quand elle avait entendu deux voix bien connu dans l'appartement, surtout une d'où son choix d'allez se promener en ville, voulant tuer le temps comme elle le pouvait si bien. S'arrachant à la comtemplation du centre commerciale à plusieurs mètres d'elle, alors qu'elle marchait seule à pied, un bruit la sortit de ses multiples pensées toutes dirigées vers les articles qu'elle allait acheter, sans le moindre problème de conscience d'ailleurs. Jetant un coup d'oeil vers sa poche, elle y sortit son téléphone portable où un sourire amusé apparut sur les fines lèvres de la présidente des élèves qu'était Angel Victorienne Carlson alors qu'elle lisa le message qu'elle avait reçut. Message de la part de Lukas Gold, un de ses amis avec qui peu de personne comprenaient leur relation d'amitié, pour le simple fait que ce dernier, était connu pour se droguer, chose tabou pour Angel Carlson qui clamait haut et fort que la drogue était pour les idiots. Donc leur relation amicale en surprit plus d'un mais personne ne fut surpris, quand ils se disputaient car les disputes y étaient surtout quand Angel voyait que son ami Lukas se droguer - de son gré - et étant d'un caractère protecteur et tétu envers ses proches, se disputait avec le jeune homme. Certes, les disputes avaient toujours une réconcilliation, mais elle trouvait idiot ses dite dispute surtout sur un sujet aussi ininterressant qu'était la drogue. Mais chacun ses choix comme on dit, et malgré sa haine contre la drogue - deuxième chose qu'elle haissait dans ce monde, après son géniteur - elle était une amie de mister Gold. Mister Gold qui attendait surement une réponse, d'où son geste pour lui répondre tout en continuant son chemin, sur les nombreuses rues de New York qui lui donnèrent la direction vers les rues aux milles boutiques luxueuses qu'une héritière comme A, pouvait y trainer et acheter en grand nombre.

        ‘ Hey Angel de mon cœur ; j’espère que tu n’a rien de prévu ce soir car je veux te voir. rendez vous sur le toit du lycée vers dix-huit heures trente. Si tu viens pas je te tue, promis : ) ‘
        ‘ Hey Lukas de mon coeur ; j'espère pour que toi que tu ne me posera pas de lapin, sinon je te castre promis. A ce soir, darling : ) ‘
        Un sourire en coin naquit sur les lèvres de la jeune femme, alors qu'elle composa son propre message pour envoyé quelque secondes, un texto à Lukas Gold, un de ses amis particulier.




      Fermant son portable et le rangant dans une poche de sa veste, la jeune femme qu'était Angel Carlson continua sa route, regardant a droite a gauche, laissant le vent flottait ses cheveux aubruns. Son regard croissa un instant des regards envieurs ainsi qu'une nouvelle boutique de luxe dans les rues de New York où avec un sourire au coin collé sur les lèvres, la jeune femme partit vers l'entrée de la boutique, poussa la dite porte avant d'y entrer, savant déjà à l'avance que plusieurs heures plus tard, elle y en resortirait avec plusieurs sacs, sa carte de crédit brulante et sans le moindre problème de conscience envers son père qui lui mettait de l'argent dans son compte même si le dit père, la haissait de tout son être. Haine tout a fait réciproque d'ailleurs, se mit a pensé Angel alors que ses yeux chocolat trouva satisfaction devant des bottes a talon haut Miu Miu posé sur une rambart, les mettant en valeure aux yeux du public féminin et riche, présent dans la boutique qui commencait a faire fortune, en si peu de temps de dire " Miu Miu ".

      18h28, appartement 223.


      Un bruit d'escalier se fit entendre dans l'appartement où logait quatres enfant de riche, ce mardi là. Bruit produit par Angel Carlson qui fut son apparition en haut des escaliers, vetu d'un bustier noir et d'un pantalon en velour mettant en valeur son corps parfait, descendant les marches avec un sourire aux lèvres, se derigant vers le porte manteau, clé en main pour enfiller quelque secondes plus tard, sa veste en cuir. Croyant qu'elle n'allait pas avoir de discution, elle lanca un simple " j"y vais " vite coupée quand sa cousine arrivée, habillé d'une façon qui lui disait que cette dernière allait sortir ce soir. Et vut le regard qu'elle lui lança, elle lui fit comprendre que L comptait sur elle. Chose qui n'arriva pas, fut au sourire d'excuse qu'afficha Angel à la vue de sa cousine, alors qu'elle entendit la voix de cette dernière, briser le silence qui avait prit domicile entre elle, dans le couloir les separant de la porte d'entrée et autres pièces de l'immense appartement qu'elles partagaient avec deux autres collocataires. Collocataires qui n'avaient pas de bonne relation avec Angel, pour diverses raisons.

        LYNNAH ▬ Tu vas où ? Laissa échappée Lynnah McKelly connu pour être la cousine d'Angel Carlson, alors que la jeune femme enfillait sa veste en cuir, le tout pour laisser apparaitre un bustier noir mis en valeur par un pantalon en velour noir. Lui lançant un coup d'oeil, un sourire naquit sur son visage alors qu'elle portait sa main dans sa veste pour y déposer ses clés de l'appartement, ne savant pas a quel heure elle allait revenir.
        ANGEL ▬ J'ai rendez-vous. dit-elle alors que ses pas la menèrent vers la porte d'entrée alors qu'elle entendit la réponse de sa cousine Lynnah. Comme quoi, dire la véritée lui valu bon nombre de mystère car ses paroles prononcer pouvaient laisser penser beaucoup de chose. Et cela, Lynnah le savait mieux que quiconque, vu la réponse qui s'en suivire.
        LYNNAH ▬ Un rendez-vous charmant ? Elle insista bien sur charmant, lui faisant comprendre que sa réponse sous-entendait une sortie en boite et un nouvelle proie du soir. Se regardant un instant dans le miroir et remettant une de ses mèches derrières son oreille, elle ouvrit la bouche avant de clore la conversation par quelque paroles teinté de malice.
        ANGEL ▬ Non, un rendez-vous amicaux. Fut la seule réponse que reçut Lynnah alors que cette dernière entendit et vit la porte se refermer sur la belle brune qu'était Angel


      Et c'est ainsi que la belle brune qu'était Angel Carlson partit de son immense appartement qu'elle partagait avec plusieurs collocataires, avant de la voir partir vers sa voiture. Voiture qui partit quelque minutes plus tard en direction de l'université où son ami l'attendait où elle se mit a pensée, qu'il allait encore lui faire un sermont, étant quelque peu en retard. Comme quoi, une Carlson se fait désirée où avec un simple sourire ravi aux lèvres, elle sortit de sa voiture garée à sa place, avant de partir en direction de l'université fermer à cette heure-ci, mais ouverte quand on avait les clé du batiment. Et les clé, la présidente du conseil des élèves les avaient toujours sur elle, pour son plus grand plaisir d'ailleurs.

      18h35, toit de l'université.


      Une présence féminine se faisait voir, dans les couloirs de l'université, vide a cette heure-ci. Le silence y régnait, un silence reposant et réligieux. Mais un silence vite brisée, par les pas fin et leger de miss Carlson, alias la présidente du conseil des élèves qui se trouvait là, alors qu'elle n'en avait pas le droit. Regardant devant elle, elle n'était pas sur ses gardes ayant trouver le mot pour se sortir des situations délicates. Et elle en avait eu beaucoup de situations délicates où elle était toujours sortie vainqueur d'ailleurs - surtout grace à l'argent de papa et maman -. Inscrivant un sourire sur son visage, elle entra cinq minutes après l'heure du rendez vous sur le toit de l'université avant de se stopper net. Une présence s'y trouvait, non débout mais allongé où son sourire fut amusé. Marchant le plus silencieusement possible, vers Lukas, car c'était bien lui, une mine quelque peu degouter apparut quand elle vit ce qu'il avait dans la bouche. Une cigarette ou plutôt une cigarette faite de shit. Il fallait bien savoir une chose sur Angel : la drogue était un sujet tabou et cela depuis sa naissance d'où bon nombre de dispute entre les deux amis. Chassant ses dites pensées contre le fait de s'enerver directement contre Lukas pour avoir sortit de la drogue alors qu'ils avaient rendez-vous en ami, elle prit une voix sensuelle teinté d'amusement, quand elle s'adressa au jeune homme, qui ne l'avait pas entendu et vu arrivé, ayant les yeux fermer, allongé face à la Lune et ses compaires qui commencaient a s'installer dans le ciel envahit par les ténèbres a cette heure-ci. Voix qui ne fit pas sursauté mister Gold d'ailleurs, se doutant qu'une seule personne pouvait venir dans une université fermée, surtout sur le dit toit à cette heure-ci et en retard, bien évidament.

        ANGEL ▬ Je ne savais pas qu'il existait un conte intitulé " le beau au bois dormant ". Et si je dois me dévouer pour sortir le prince du sommeil, je le ferais mais. Elle jeta un regard dégouter à la cigarette contenant une drogue qu'elle connaissait bien, pour avoir vu par Lukas, avant qu'elle ne termine sa phrase. Je déteste embrasser quelqu'un qui se shoote, au shit.


      Laissant un dernier regard à l'adresse de la personne qui se trouvait allongé sur la toit de l'université où ils étudiaient depuis plusieurs mois déjà, la jeune femme partit vers le muret pour jeter un coup d'oeil à la vue qui leur était permis de voir. Angel aimait cet endroit, peut etre parce qu'elle aimait être a la hauteur, comme tout queen qui se déclaraient être. Un fin sourire naquit sur son visage, laissant le vent faire flotter ses cheveux avec grace où elle sortit quelque seconde plus tard, de sa poche, une cigarette. Oui miss reine des glaces, fumait quand l'occasion se présentait, même si elle n'était pas une grande fumeuse. Allumant sa cigarette, elle la porta à sa bouche pour l'enlever quelque secondes plus tard, laissant échapper un halo de fumée sur le ciel qui commencait a s'assombrir. Elle resta un instant dans le silence le plus complet avant que sa voix brise le silence acceuillant entre les deux amis, portant enfin son regard sur la personne allongé qui la regardait, cigarette en bouche, alors qu'elle portait a nouveau sa cigarette allumée à ses lèvres rougatres qui pouvait faire autre chose que de fumer une cigarette.

        ANGEL ▬ Si tu m'as demander de venir ici, pour se disputer au sujet de cette saloperie que tu as dans la bouche, sache que je préfere partir. Je ne suis pas d'humeur a m'enerver ce soir, et surtout pas avec toi Lukas, sache le.


      Oui Angel n'était pas d'humeur a se disputer avec Lukas, personne qu'elle n'avait pas vu depuis quelque jours déjà. Lui lancant un coup d'oeil, elle tourna la tête en direction de la vue, laissant le vent s'amuser avec ses cheveux brun, laissant échapper un halo de fumée au dessus du vide. Oui Angel avait tout une statut de reine qui controlait le monde où un sourire en coin s'incrit sur ses lèvres, face a cette joyeuse pensée même si une dite reine ne devait pas fumer, surtout d'une façon aussi sensuelle qu'elle le faisait à présent, le tout en compagnie d'un ami a tendance drogueur sur pattes.

    _________________

      A Devil Angel

        Je voudrais briser ton cœur
        en mille morceaux.
        Seulement, je ne résisterais
        pas très longtemps.
        Et je finirais par te donner le mien,
        les yeux clos.


        ▬ Angel V. Carlson
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    avatar
    Lukas E. Gold
    come with me; in my bed

    ♣ posts. : 97
    ♣ age. : 24
    ♦ old year. : 18 years old.
    ♦ love. : smoke
    ♦ district. : n°231; Upper East Side.

    People's paradise
    « my affinities »:
    « info ou intox ? »:
    « Quelque chose a dire ? »: fuuck off.

    MessageSujet: Re: braver les interdits, il aime ça •• private angel. Sam 7 Nov - 21:21


      Apparemment Angel allait être en retard, comme toujours. La belle avait l’habitude de se faire désirer et on pouvait attendre plus d’une heure avant de la voir arriver. Et en guise d’excuse, la demoiselle vous faisiez un sourire ravageur et pour ceux qui avaient le plus de chance, elle finissait dans votre lit. Ce n’était pas encore arriver à Lukas, de finir dans le même lit qu’Angel. Ils étaient amis depuis quelques mois déjà et c’était la première fois que le jeune homme ne baiser pas avec une jeune femme aussi belle. Bien sur il en avait envi mais Angel l’intimidait. Il n’osait pas faire le premier pas, en tout cas il n’avait pas encore osé mais sa ne tarderais surement pas car Lukas bouillonnait d’impatience de pouvoir caresser le corps de princesse Carlson. Peut être que ça se ferait ce soir, qui sait .. ? Mais en attendant, Lukas patienter toujours, allongé sur le rebord du toit, son joint coincé entre ses lèvres. De temps en temps, il ouvrait les yeux pour jeter un regard dans le vide, observant les voitures et les gens qui paraissaient tels de petites fourmis perdues et effrayées. Mais finalement, Lukas n’attendit plus très longtemps. La porte qui menait au toit claqua et il refermit les yeux alors que des bruits de pas se dirigeaient vers lui.

      ▬ Je ne savais pas qu'il existait un conte intitulé " le beau au bois dormant ". Et si je dois me dévouer pour sortir le prince du sommeil, je le ferais mais je déteste embrasser quelqu'un qui se shoote, au shit.



      Héé merde. Lukas aurait penser qu’Angel arriverait plus tard et qu’il aurait eut le temps de terminer son joint mais apparament la princesse n’avait pas décider de se faire désirer longtemps ce soir. Le jeune homme se redressa et tira sur son joint avant de le jetter sur le sol. Il savait qu’Angel ne supportait pas la vue d’une simple ligne de coke et encore moins de voir ses ami(e)s en train de fumer de l’herbe. Tandis que le ciel commençait à s’assombrir, Lukas posa ses yeux sur la belle Angel qui était allée s’asseoir sur un petit muret. Une clope coincée entre les lèvres, ce n’était que la troisième fois que Lukas voyait son amie fumé.

      ▬ Si tu m'as demander de venir ici, pour se disputer au sujet de cette saloperie que tu as dans la bouche, sache que je préfère partir. Je ne suis pas d'humeur a m'enerver ce soir, et surtout pas avec toi Lukas, sache le.



      Partit ? Non, non, non. A ces mots, Lukas se leva et se planta devant Angel et lui prit la cigarette des mains avant de tirer une latte, recrachant la fumer par la bouche avant de plonger son regard dans celui d’Angel.

      Tu sais, tu devrais vraiment arrêter de me dire de ne pas fumer des joints. Je fume ce que je veux et tu sais très bien que je ne m’arrêterais pas de prendre de la drogue. Un petit sourire apparut aux coins de ses lèvres et il s’asseyait à côté d’Angel. Tu sais princesse, moi non plus je n’ai aucune envi de me disputer avec toi et puis tu ne va tout de même par partir à cause d’un simple joint ? Ce n’est pas comme si j’étais en train de sniffer un rail de coke.


      Lukas avait toujours était amusé de la réaction d’Angel à chaque fois que celui-ci fumait autre chose que du tabac devant elle. C’était comme ci madame rêne des glaces voulait protéger le jeune homme en lui rabâchant que la drogue était un truc mauvais et qu’il devait arrêter. Mais le problème c’est que Lukas n’arrêterait pas de si tôt, disons que ce qu’il fumer lui permettait de s’échapper et de partir dans un autre monde pendant quelques heures. Et à ce stade, il était presque impossible pour Lukas de ne pas fumer un joint par jour sinon il était presque en manque.

      Poussant un léger soupir, il remarqua que le ciel était à présent noir et que des étoiles étaient apparut. C’est fou comme la nuit tomber vite. Sentant son esprit divaguer, il passa une main sur son visage et sourit, dévoilant ses dents blanches.

      Tu sais, faudrait vraiment que t’essaye un jour en plus t’as l’air tendu, sa va pas ?


      Les yeux de Lukas avaient légèrement rougit, autant vous dire que le shit faisait effet, en plus il était vraiment bon celui là. Le jeune homme sortit une boite carré et en sortit une cigarette. Il fouilla dans les poches de son slim à la recherche d’un briquet et fronça les sourcils. Il avait bien allumer son joint tout à l’heure, alors où était passer son feu ? Le jeune homme se leva, la cigarette éteinte coincé entre ses lèvres et se mit à chercher son briquet, fixant le sol sans y voir grand-chose.


      Où est mon putain de feu ?


      Le shit avait un mauvais effet sur Lukas, disons que sa le rendait un peu plus impulsif qu’il ne l’était déjà et il avait tendance à être vulgaire et parfois même violent. Après avoir chercher une ou deux minutes, fixant le sol. Il se redressa et regarda Angel.
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    avatar
    Angel V. Carlson
      DARK QUEEN ' « Come play with me. I'm your sid »


    ♣ posts. : 1215
    ♣ age. : 26
    ♦ old year. : { 20.5 years old
    ♦ love. : { Aimer est une faiblesse. La Haine est une force. Alors je préfere te hair, que t'aimer C, malgré que mon coeur te hurle tout le contraire que je peux te dire.
    ♦ district. : { #223 Upper East Side, in NY

    People's paradise
    « my affinities »:
    « info ou intox ? »:
    « Quelque chose a dire ? »: | Ne vous fier pas à mon prénom ..

    MessageSujet: Re: braver les interdits, il aime ça •• private angel. Sam 7 Nov - 23:09




        « Laisse-moi attrapper entre mes lèvres, cette cigarette.
        Laisse-moi gouter encore une fois, a ce gout nacré de la nicotine.
        Et je te laisserais, promis
        Gouter à ma langue nacré à la nicotine
        Ayant le gout de l'interdit. »


    ___________________


    10h15, université.



      Avez-vous déjà trouver un moyen, un seul moyen, pour rendre votre vie meilleure qu'elle ne l'était déjà ? Trouver un moyen où tout vos problèmes pouvaient disparaitre pour quelque instants, oubliant votre vie qui n'avait rien de parfait. Avez-vous déjà trouver le moyen pour vous détentre quand votre journée avait eu son lot d'évènement insupportable ou êtes vous toujours a la recherche du moyen qui pouvait permettre cette délivrance ? Beaucoup de personne vous auraient répondu que le meilleur moyen pour oublier ses problèmes était l'amour. Car quoi de mieux que de penser qu'a une seule personne, quand votre vie danse avec les flammes de l'enfer ? Pour beaucoup, l'amour avait cet avantage mais pour d'autre, ce n'était qu'un sentiment qui vous détruira plus, que vous n'êtes déjà détruit. Certaines personnes trouverons que l'alcool est le meilleur moyen pour s'abandonner au plaisirs de la vie, oubliant le reste autour de soi. Beaucoup de monde vous dirons aussi, que se droguer donnerait l'impression que votre vie est parfaite, oubliant tout les problèmes que vous avez. Et il y avais d'autre, qui pensait que le sexe pouvait tout changer, certes pour quelque instants mais changait quand même. Et cela, une grande partie de New York était d'accord, a commencer par la reine des glaces qu'était Angel Victorienne Carlson, élue garce de New York, et présidente du conseil des élèves de l'université Columbia où elle étudiait le droit depuis pas mal de mois déjà.

      Angel était a ce qu'on pouvait appeller, une croqueuse d'homme, prenant que ce qu'il pouvait lui donner, pour une seule nuit d'où sa réputation de coeur froid ou en pierre, car elle donnait son corps mais pas son coeur. Un coeur brisé certes, mais un coeur qui lui permettait de vivre dans la vie de luxe qu'était la sienne. Alors Angel couchait a droite et a gauche, se donnant pour une et unique nuit à un homme différent chaque soir, lui permettant d'oublier sa vie qui n'avait rien d'un conte de fée car si ca l'était, son père l'aimerait - chose qui n'arrivera jamais - où elle n'aurait donc pas de demie-soeur a détester, et son prince charmant ne lui aurait pas briser son coeur pour s'en allez. Non, Angel n'avait rien d'une princesse d'un conte de fée et pourtant, elle avait l'allure d'une reine. Une reine qui se l'assumait parfaitement bien, se fichant pas mal des mauvaises langues qui la traitaient de trainée ou de fille a papa, chose qu'elle était d'ailleurs pour la dernière option. Elle était une garce, et c'était son moyen pour oublier sa vie, quelque instants et puis, elle y prenait tant de plaisir alors pourquoi s'arreter alors qu'elle était charge de nombreuses hormones qui ne demandait qu'a être satisfait par le sexe opposé. Sexe opposé qui ne disait jamais non pour l'avoir d'ailleurs et en redonnait où peu d'homme avait eu la chance, de repasser une seconde nuit avec miss Carlson. Donc oui Angel était une garce. Une garce qui se l'assumait et avait trouver son moyen pour echapper à la vie, même si elle buvait de l'alcool tout en haissant la drogue. Mais ce moyen n'était pas la fréquament où elle n'avait pas d'heure ou jour spéciaux pour être nerveuse ou quand elle est sur les nerfs, donc il lui avait fallut trouver autre chose, qui pouvait la détendre a n'importe quel moment de la journée, de la nuit où elle l'avait trouver, même si ce dit moyen n'était pas bon pour ses poumons car à la grande surprise des personnes qu'ils savaient, Angel Carlson fumait ,avec modération certes, mais fumait quand même des cigarettes - extrenement cher, fierté oblige - qui lui bouffait doucement mais véritablement ses poumons propre de jeune adulte qu'elle est. Et cela, peu de monde savait pourquoi, miss A avait décider de fumer, elle qui remplissait ses journées d'amant d'un soir pour lui faire oublier son existant pour un moment. Et les réactions étaient diverses d'ailleurs suite à ce fait là.

        LILY ▬ Je ne te comprend pas Angie. Fut la réponse de Lily Jefersson, blonde mais surtout meilleure amie d'enfance qui regardait miss Carlson, assise sur un muret, avec une cigarette allumé dans la bouche alors que cette dernière avait poser son regard trop devant elle, regardant les étudiants discuter entre eux, d'autre se prélassant au soleil, et d'autre fumait une cigarette comme elle.
        ANGEL ▬ De quoi ? Tirant sur sa cigarette, elle laissa échapper un halo de fumée au dessus de sa tête alors qu'elle posa son regard chocolaté et interrogatif vers la personne qui l'accompagnait, autrement dire sa Lilou adoré.
        HOMME ▬ Pourquoi tu fume ? Tu sais très bien, que cette chose te bouffe les poumons chaque jour, que t'en tire une. Angel le savait mieux que quiconque mais comment lui faire comprendre, que seule cette invention crée par leur propre espèce, pouvait lui redonner de la voix dans sa vie ? Le mieux était de lui dire avec des mots simple d'où sa réponse quelque secondes après, après avoir lacher un second halo de fumée devant elle, cette fois-si.
        ANGEL ▬ Ca me detend . Laissa-t-elle échappée alors qu'elle remettait sa cigarette dans sa bouche, observant l'horizon, se perdant dans ses pensées, par le même fait.


      Oui, le tabac la détentait quand elle était nerveuse, ou que sa vie était un véritable cauchemar et désordre dont elle ne pouvait pas ranger. Mais cela, peu de monde le comprendrait car pour beaucoup, la vie de miss Carlson, héritière d'une grande fortune, connu mondialement, avait une vie de reine mais surtout parfaite. Parfait. Un mot qui n'allait pas pour la vie de miss Carlson et cela, rare était ceux qui le savaient, d'où sa decision de fumé quelque semaines plus tôt, quand elle avait comprit que le tabac pouvait la détendre a n'importe quel heure de la journée et la soirée. Et c'est en finissant sa cigarette, que les deux jeunes femmes entendirent la sonnerie de la récrée resonner leur faisant comprendre que leur pause, était terminée et partirent chacun dans leur cours différent, contre leur gré.

      17h26, sa chambre.


      Ses yeux chocolatés restèrent fixer sur le haut plafond qui leur faisait face, alors qu'elle était allongé de tout son long sur son grand lit où même un éléphant aurait de la place pour s'y installer confortablement avec tout ses aises. Elle avait rammener ses deux mains jointe derrière elle, pliant par le même fait ses deux avant bras. Elle ne savait pas combien de temps, elle se trouvait dans cette position là, dans sa chambre alors que des heures plus tôt, elle était dans les boutiques de New York, utilisant sa carte de crédit autant de fois qu'elle voulait. Un simple regard dans sa chambre, pouvait faire comprendre que les dit sac n'était pas encore rangés, se trouvant sur le bureau de la belle brunette qu'était Angie, alors que d'autre était poser par terre, n'ayant pas eu de place sur le bureau pour s'installer. Angel n'avait pas eu le courage de les ranger, peut etre parce que son esprit était trop occupé par la réunion de famille qui allait se passer le lendemain. Une réunion qu'elle ne voulait pas du tout y allez mais que sa présence était obligatoire. Sa présence était certes obligatoires mais n'était pas aimé car son père la détestait pour la simple raison qu'elle était le fruit d'un marriage arrangés entre ses deux parents. Un soupire vint briser le silence qui regnait dans la pièce alors, qu'elle posa son regard chocolatés sur son réveil, lui faisant apprendre qu'il n'était que 17h26. Il lui resta encore de longues minutes a attendre, avant d'allez à l'université fermer, ayant un rendez vous avec son ami Lukas, qui n'avait que mieux a faire que de lui donner un rendez-vous sur le toit de l'université.

      Un sourire s'inscrivit sur ses lèvres à la pensée de son jeune ami, alors que rien n'était distiné a les faire amis. Un grand obstacle était mis entre eux : la drogue. Angie haissait cela alors que Lukas aimait et en consumait d'où la raison de leur nombreuses disputes. D'ailleurs, elle se mit a esperer que son jeune ami ne mette pas ce sujet sur le tapis, n'étant vraiment pas d'humeur à se disputer avec lui aujourd'hui, même si interieurement, elle le trouvait extraorderrement mignon, avec les yeux flamboyant de haine et de détermination detenu. Mais, elle préferait son regard sobre et elle savait, qu'elle ne le verrait pas ce regard là, ce soir là, le connaissant bien trop pour savoir qu'il ne pouvait pas se passer de la drogue, même pour quelque heures. Poussant un soupire, elle se mit a position de tailleure sur son grand lit, se passant une main dans ses cheveux aubrun avant de quitter son dit lit, ayant prit la decision et le courage pour ranger ses nombreux paquets. Paquets qui était au totale de vingt où elle se permit a penser, qu'elle serait en retard au rendez-vous du jeune homme mais se mit a penser que ce n'était pas la première fois, qu'elle était en retard, aimait se faire desirer et entendre et ca l'amusait plus qu'autre chose, de voir le regard que lui lançait Lukas quand elle arriva en retard - généralement, une heure plus tard - où elle lui lança toujours un sourire ravageur lui faisant comprendre qu'elle n'avait pas du tout de problème de conscience pour ce dit retard. Bien sur, elle aurait préferer finir dans le lit de Lukas, mais elle n'osait pas, le respectant bien trop. Mais, elle savait qu'un jour au l'autre, ses habitudes de garces allait reprendre le dessus et qu'au final, Lukas ami ou non, allait passer sous ses couettes et cela était une certitude. Souriant face a ce fait, elle entreprit de commencer a ranger ses affaires rangés, laissant passer les minutes jusqu'a l'heure du dit rendez-vous ne se prenant pas la peine de changer de tenu, étant très bien dans ceux-là.


      18h45, toit de l'université.


      Lukas savait mieux que quiconque que la jeune femme aimait se laisser désirer, et venait toujours en retard même si elle était connu pour être quelqu'un de ponctuel dans les situations sérieuses. C'était pour cette raison, qu'elle arriva seulement avec cinq minutes de retard, ne voulant pas risquer le risque de tomber sur un de ses collocataires alors qu'elle avait autre projet de la soirée. Elle avait donc monter les escaliers, pousser la porte du toit pour remarquer son jeune ami, les yeux clos allongé sur le dit toit, lieu de rendez vous, avec un joint dans la bouche. D'où sa voix méprisante pour les premières paroles avant qu'elle aille s'installer sur le muret du toit, n'ayant pas peur du vide qui se trouvait au dessous d'elle. Elle fut vite rejointe par un Lukas Gold seul et sans joint dans la bouche, où un sourire s'inscrivit sur ses lèvres quand elle comprit, qu'il l'avait enlever ne voulant pas avoir les foudres de miss Carlson ici présent. Un simple regard noir apparut, ne brisant pas le silence installé entre eux, quand ce dernier lui piqua sa cigarette sans lui donner son autorisation, pour recracher la fumée a ses côtés. Levant une main, elle rattrappa sa cigarette pour la remettre dans sa bouche, alors que ses oreilles entendirent la voix du jeune homme, lui parler. Ce n'était pas la première fois que miss Carlson lui disait d'arreter la drogue et jamais au grand jamais, n'avait eu un résultat concluant. Mais, elle ne baissa jamais les bras car tétue et déterminée comme elle est, A ne voulait pas que L souffre par la drogue car ce moyen de détente était a double trachant, comme l'alcool et le tabac, mais en bien pire.

      Ses yeux chocolatés partirent se poser sur la vue que lui permettait le toit de l'université, laissant le silence s'installer entre eux. Un silence relaxant où seul la consumation de sa cigarette donnait un air rebelle a leur situation. Pousant un petit soupire, elle recracha un halo de fumée avant qu'elle entendit sa voix répondre aux remarques du jeune homme, quelque minutes plus tôt, assit a ses côtés sur le petit muret du toit de l'université de Columbia, lieu où les deux étudiaients depuis plusieurs mois déjà avec des options différentes.

        LUKAS ▬ Tu sais, tu devrais vraiment arrêter de me dire de ne pas fumer des joints. Je fume ce que je veux et tu sais très bien que je ne m’arrêterais pas de prendre de la drogue. Il lui lança un sourire avant de continuer sur sa lançée. Tu sais princesse, moi non plus je n’ai aucune envi de me disputer avec toi et puis tu ne va tout de même par partir à cause d’un simple joint ? Ce n’est pas comme si j’étais en train de sniffer un rail de coke.
        ANGEL ▬ J'ai l'infime espoir que mes paroles rentrerons dans ton crane un jour au l'autre, pour remarquer que j'ai eu raison sur ce sujet là depuis le début. Fut la seule réponse amusé qu'elle lui donna après qu'elle est repris sa cigarette en main, pour laisser echapper un halo de fumé dans le vide, regardant par du même fait les particules de fumé partir dans un endroit où elles seules savaient leur distination. Je suis déjà parti pour moins pire qu'un simple joint, Luke. Reprit-elle avant de tirer sur sa cigarette, posant son regard dans celui du jeune homme, savant très bien qu'il s'amuse de la dite situation.


      Et c'était vrai. Quand miss Carlson n'aimait pas un sujet, elle trouvait toujours l'excuse pour partir, partir loin du sujet qui pouvait la pousser a devenir violente et vulgaire envers ses proches. C'était surement pour cela, que toute l'université savait que parler de drogue devant elle, leur proclamait ennemi n°1 de la présidente du conseil des élèves et cela, peu de courageux testait cette dite méthode, d'où la surprise de toute l'université quand ils avaient vu Angel parler amicalement avec Lukas Gold, connu pour se droguer et pas qu'un peu. Mais leur amitié était là, même si les disputes étaient aussi présente où interieurement, ca faisait mal à Angel de faire cela, même si elle ne pouvait pas se controle de se disputer sur un sujet aussi idiot que l'était la consommation de drogue de son ami Lukas. Soupirant, elle laissa echapper un halo de fumée tout en comtemplation le ciel étoilé. La nuit avait tombé vite sur New York, comme tout automne qu'il le se doit. Angel aimait la nuit, pas parce que c'était le meilleur moment pour faire la fête ou coucher avec un homme, non elle aimait la nuit par le simple fait de voir briller les étoiles et la Lune dans un ciel plongé dans les ténèbres. Peu de monde savait que miss Angel préferait la nuit pour cela et c'était bien mieux, ne voulant pas se faire traiter d'ame fleur bleue, chose qu'elle n'était et ne serait jamais d'ailleurs.

      Un soupir a ses côtés fit chasser ses pensées qui commencaient a venir dans son esprit. Posant un regard sur Lukas, elle le vit passer une main sur son visage avant qu'elle n'entente sa voix claire. La seule réponse qu'il eu, fut un regard noir quand il lui faisait comprendre qu'elle devrait esseyer, étant quelque peu tendu. Elle tendu ? La seule présence de la cigarette dans la bouche pouvait lui confirmer cela, car elle fumait que quand elle était tendu ou nerveuse ou ayant eu une journée épouvantable. Elle le regarda un instant, sans lui répondre avant d'enlever sa cigarette en bouche, lui répondant calmement après avoir chasser la fumée qui provenait de sa bouche, donnant un léger gout de tabac dans la dite bouche d'ailleurs.

        ANGEL ▬ Le sexe, la cigarette et l'alcool aident a cela et je n'ai pas besoin de cette saloperie, pour me détendre Lukas.. Fut la réponse d'A à l'adresse du jeune homme alors qu'elle laissa échapper un halo de fumée dans le vide. Soupirant et enlevant sa cigarette de sa bouche, sa voix se refit entendre à l'adresse du jeune homme qui était venu s'installer à ses côtés et qui commencait largement mais probablement a partir d'un autre monde, monde accesible que par les drogués, donc un monde que miss Carlson ne connaitrai jamais, s'était promis a elle même, de ne jamais toucher à la drogue pouvant lui causé beaucoup de problème, a commencer par sa vie d'ailleurs. Peut-être suis-je tendu parce que je t'ai fumer autre chose qu'une cigarette ? Un sourire moqueur aux lèvres s'installa sur ses fines lèvres avant qu'elle ne finisse la conversation. Ou bien est-ce le fait que je dois me rendre à une réunion de famille demain, réunion que je n'ai pas envie d'y allez mais que ma présence y est obligatoire.


      Oui. La véritable raison de sa réaction était le fait qu'elle devait être présente dans une réunion de famille où elle n'avait pas envie d'y allez, ne voulant pas voir le regard de pure haine que son géniteur lui lancerait sans problème et pour voir, les gestes fier et tendre à l'adresse de son autre fille Olympia, demie soeur tant détester de miss Carlson. Chassant ses pensées noires de sa tête, elle remit sa cigarette dans la bouche jetant un coup d'oeil à son ami qui sortit une cigarette de ses poches. Un de ses sourcils s'haussa alors qu'un fin sourire moqueur naquit sur ses lèvres quand il le vit chercher son briquet. Briquet qui se retrouva être dans la poche de miss Angel, l'ayant ramasser car ca lui permettait d'empecher mister Gold de refumer un joint. Le regardant partir et s'exclamer contre son putain de feu, elle se leva tranquillement du muret, se dérigant vers le jeune homme, cigarette en bouche, gardant un regard purement malicieux et amusé de la situation.

        LUKAS ▬ Où est mon putain de feu ? Seul mot qui lui apprit que l'effet de la drogue commencait a faire son effet car il était connu, qu'il parlait avec vulgarité quand il était sous l'effet de drogue. Comme quoi, la drogue a des mauvais effet et cela, Angel ne voulait pas même si, ca lui arrivait de sortir des vulgarité quand elle était d'humeur massacrante.
        ANGEL ▬ Un problème darling ? Ses pas la dérigèrent devant Lukas où prenant une pose provocatrice, elle enleva sa cigarette pour souffler un halo de fumé sur le visage de Lukas. Gardant un sourire moqueur aux lèvres, elle remit sa cigarette dans sa bouche, s'approchant de quelque pas vers Lukas, pour permettre à sa cigarette d'etre en contact avec celle eteinte du jeune homme quelque instant. Et quelque instants plus tard, la cigarette non eteinte fut allumée où lui lançant un simple regard provocateur, elle partit re-assoire, se permettant une reflexion de son cru. Tu vois, pas besoin de s'enerver pour si peu. Il fallait que demander.


      Comme quoi, on ne change pas une Carlson, même si elle était tendu ou si elle avait une cigarette dans la bouche où se permettant un sourire en coin, elle s'assit sur le rebord du muret, laissant ses jambes jouer avec le vide et tirant sur sa cigarette une nouvelle fois, recrachant un halo de fumée dans le vide cette fois si. Un ange tombé du ciel dite vous ? Peut etre mais alors un ange diablement sexy, savant très bien que même avec une cigarette, elle était toujours aussi sexy.

    _________________

      A Devil Angel

        Je voudrais briser ton cœur
        en mille morceaux.
        Seulement, je ne résisterais
        pas très longtemps.
        Et je finirais par te donner le mien,
        les yeux clos.


        ▬ Angel V. Carlson
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur

    Contenu sponsorisé



    MessageSujet: Re: braver les interdits, il aime ça •• private angel.

    Revenir en haut Aller en bas

    braver les interdits, il aime ça •• private angel.

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
    Page 1 sur 1

    Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    ▬ O H M Y G O D ▬ :: ▬ THREE ; the university. :: « The . Roof . Floor » -